Navigation
Actualité de la Mine Témoin
LA BATAILLE DU CHARBON
Dernière mise à jour le jeudi 17 janvier 2013
LA BATAILLE DU CHARBON
La période d'après-guerre marquée par l'apogée de l'industrie charbonnière

Au cours de la deuxième guerre mondiale, l’Etat étendit progressivement sa mainmise sur les exploitations minières ainsi que sur le marché charbonnier.
Au sortir du conflit, l’économie française, très affaiblie par plusieurs années de guerre et d’occupation, devait être relancée.
Or la plupart des industries (sidérurgie, cimenteries, construction), tout comme l’agriculture, étaient très étroitement dépendantes de la production charbonnière. De la même façon, la SNCF avait un besoin urgent de houille.

C'est alors que le gouvernement d’union nationale décida d’engager la Bataille du Charbon, en faisant largement appel aux média de l’époque (presse, radio) et aux mineurs.
Ainsi en 1945 on vit le Général de Gaulle intervenir dans ce sens à Béthune, et Maurice Thorez lancer un appel aux mineurs à Waziers. Au mois d’avril 1946 les députés votèrent la loi qui permit d’une part la création de l’entreprise des Charbonnages de France et d’autre part celle de 9 grandes Houillères de Bassins.

La nationalisation des anciennes compagnies privées cévenoles déboucha sur la constitution des HBC, c’est-à-dire des Houillères du Bassin des Cévennes. Cette nouvelle entité fut placée sous l’autorité d’un seul et unique directeur.
C’est à ce moment que le centre de formation des houillères des Cévennes, plus largement connu sous le nom de Quartier Mine Témoin, ouvrit ses portes à Rochebelle.